La facilité de crédit rapide du FMI (FCR)

le 7 mars 2022

La facilité de crédit rapide (FCR) permet de fournir rapidement et sans conditionnalité ex post une aide financière concessionnelle à des pays à faible revenu ayant des besoins urgents de financement de leur balance des paiements, dans des situations où un programme économique à part entière n’est pas nécessaire ou bien n’est pas faisable. La FCR a été créée comme guichet du fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (fonds fiduciaire RPC), dans le cadre d'une réforme plus large visant à assouplir le soutien financier du FMI et à mieux l’adapter aux besoins divers des pays à faible revenu, notamment en période de crise. La FCR comporte trois guichets : i) un « guichet ordinaire » pour répondre aux besoins urgents de financement de la balance des paiements résultant de nombreux facteurs comme l’instabilité intérieure, des situations d’urgence ou de fragilité ; ii) un « guichet prévu pour les chocs exogènes » permettant de répondre aux besoins urgents de financement de la balance des paiements engendrés par un choc exogène soudain ; iii) un « guichet prévu pour les catastrophes naturelles » de grande ampleur pour faire face aux besoins urgents de financement de la balance des paiements créés par des catastrophes naturelles ayant entraîné des dégâts chiffrés à au moins 20 % du PIB du pays membre. La FCR est assortie de limites d’accès annuel et cumulé, qui sont plus élevées dans le cadre du guichet prévu pour les catastrophes naturelles de grande ampleur. Les pays dont les revenus sont plus élevés et qui ne sont pas admis à bénéficier du fonds fiduciaire RPC peuvent bénéficier d’un dispositif similaire appelé instrument de financement rapide (IFR).

Une aide financière adaptée aux besoins des pays

Objet. La FCR offre aux pays à faible revenu qui connaissent des besoins urgents de financement de leur balance des paiements un concours financier concessionnel rapide avec un faible niveau d’accès, sans conditionnalité ex post, dans les cas où un programme à part entière n’est pas jugé nécessaire ou faisable. Elle fonctionne de façon souple pour pouvoir être utilisée dans des cas très divers qui vont des chocs aux catastrophes naturelles, en passant par les situations d’urgence résultant de la fragilité du pays. Elle s'accompagne aussi d'un soutien en matière de politique économique et peut servir de catalyseur pour mobiliser de l’aide étrangère.

Admissibilité. La FCR peut être utilisée par les pays membres admis à bénéficier du fonds fiduciaire RPC qui connaissent un besoin urgent de financement de leur balance des paiements et pour lesquels un programme économique à part entière soit n’est pas nécessaire (par exemple en raison du caractère provisoire et limité du choc) soit n’est pas réalisable (par exemple à cause d’un manque de capacités ou de facteurs internes de fragilité).

Durée et utilisation répétée. L'aide financière de la FCR est fournie sous forme de décaissements directs de prêts. Bien que les décaissements au titre de la FCR soient ponctuels, il est possible d’avoir accès à cette dernière à plusieurs reprises. Un recours répété à la FCR est possible si le besoin de financement de la balance des paiements est principalement dû à un choc exogène et soudain, ou si le pays affiche pendant 6 mois un bilan satisfaisant sur le plan de la politique macroéconomique avant la présentation de la demande. Cependant, seuls deux décaissements peuvent être effectués au cours d’une période de douze mois.

Accès. Le montant du financement mis à disposition au titre de la FCR est déterminé au cas par cas, en fonction du besoin de financement de la balance des paiements du pays, de la solidité de ses politiques macroéconomiques, de la capacité du pays à rembourser le FMI, de l’encours du crédit du FMI et des antécédents du pays en matière d’utilisation du crédit du FMI. De plus, le financement au titre de la FCR prend en compte les caractéristiques et l’ampleur des chocs sous-jacents. Le guichet ordinaire et le guichet prévu pour les chocs exogènes sont assortis de limites d’accès de 50 % de la quote-part par an et de 100 % de la quote-part sur une base cumulée, tandis que la limite d’accès annuel au titre du guichet ordinaire est fixée à 25 % de la quote-part.

Face à l’ampleur et à l’urgence des besoins de financement des pays membres engendrés par la COVID-19, les limites d’accès du guichet pour les chocs exogènes et du guichet pour les catastrophes naturelles de grande ampleur ont été provisoirement relevées. Les limites d'accès au titre du guichet pour les chocs exogènes ont été temporairement relevées de 50 % à 100 % de la quote-part par an et de 100 % à 150 % de la quote-part sur une base cumulée jusqu’au 31 décembre 2021. Les limites d’accès au titre du guichet pour les catastrophes naturelles de grande ampleur ont été elles aussi temporairement relevées de 80 % à 130 % de la quote-part par an et de 133,33 % à 183,33 % de la quote-part sur une base cumulée jusqu’au 31 décembre 2021. Depuis le 1er janvier 2022, les limites d’accès annuel du guichet pour les chocs exogènes et du guichet pour les catastrophes naturelles de grande ampleur ont été ramenées à leurs niveaux prépandémiques de 50 % et de 80 % de la quote-part, respectivement.  Les limites d’accès cumulé au titre de ces deux guichets seront maintenues respectivement à 150 % et 183,33 % de la quote-part jusqu’au 30 juin 2023. 

Une conditionnalité limitée

Le soutien que le FMI apporte par l’intermédiaire de la FCR est exempt de conditionnalité ex post et ne nécessite pas de revues de programmes, bien que des mesures préalables puissent parfois être exigées. Les mesures économiques soutenues par la FCR doivent avoir pour but de remédier aux difficultés sous-jacentes de balance des paiements et de contribuer à la réalisation des objectifs du pays en matière de croissance et de réduction de la pauvreté.

Des conditions de prêt concessionnelles

Le taux d’intérêt des financements accordés au titre de la FCR est de 0 %, avec un différé d’amortissement de cinq ans et demi et une échéance maximale de dix ans.